Thursday, April 13, 2006

Poème pour Haru san, Eternel printemps


Mille pétales et fleurs
Dans le vent
Et
Toi
Seule

Ton passage
Fait mon cœur
Chantant



L’enfant
Joue avec les pigeons
Dans la cour du temple
Et ce faisant
Elle se défait d’elle-même

Il en va de même
Ici
Moine et ours
Tombent

Ivresse, joie, danse

Je t’attends

4 Comments:

Blogger anu said...

Those pigeons in the picture look so soft, smooth and lovable..

11:58 AM  
Blogger oxeye said...

Pierre, quelques activités sont universel.

12:36 PM  
Blogger Pierre Turlur said...

Oxeye, thank you for your presence on this blog.

4:12 PM  
Blogger Nicole said...

Pierre, il est beau, ton poÈme:

1:22 PM  

Post a Comment

<< Home