Monday, June 12, 2006

Mains

Comment reprendre ma main et l'éloigner de la tienne? Ces mains n'ont jamais cessé de se presser doucement, presque imperceptiblement depuis l'avant même de nous-mêmes. Jadis, tu étais là.
Que me donnes-tu?
Un Royaume qui t'échappe et dont tu es la souveraine, l'invisible enfance en toi, en tes jours, la pleine clarté de tout cela. Quand je parle si fort, tant, si mal, si follement, c'est de toi que me viennent les mots. Ta lumière et ta peine.Tu m'innondes d'elles. Le bleu du vitrail, de l'iris, de ta main, du ciel et de la mer éparpillés. Le corail d'orange, les scintillements d'argent, les poissons qui vont rêvants, et même la nuit la plus épaisse, je les reçois de toi.
Comment reprendre ta main et l'éloigner de la mienne?
Ta main tenant une main dans le maintenant d'un jadis sans fin.
Rien n'est ici voilé. Tout est calme et dansant. Tu le sais bien.
Ce maintenant. Ta main tenant...
Ta main...

3 Comments:

Blogger Magda said...

My hands are running my lover's body, Wood is safer than skin, sounds like birds on a spring morning. Smiling to me as i would smiling to life.
Hands are my eyes,
Hands are my ears,
Hands are my pleasure.
Welcome into the blind world of Love.

2:07 PM  
Blogger Pierre Turlur said...

Welcome here, Magda. Friend of another life, friend in this life too.

3:54 PM  
Blogger Magda said...

Thx For welcomming Pierre

1:33 AM  

Post a Comment

<< Home