Wednesday, July 12, 2006

Poem for Sawaki Kodo, Poème pour Sawaki Kodo


Sitting on the wet dais
Your old skull
rolls
like a ball
or a wooden hoop

Assis sur l’estrade trempée
De pluie
Ton vieux crâne roule
Comme la balle ou le cerceau de bois

1 Comments:

Blogger Magda said...

Quelques souvenis de la "nuit du 4" .... t'en rappelles tu ? Ce texte m'a marquée a tout jamais, prenant tout son sens entre tes lèvres.
"L'enfant avait reçu deux balles dans la tête.
Le logis était propre, humble, paisible, honnête ;
On voyait un rameau bénit sur un portrait.
Une vieille grand-mère était là qui pleurait.
Nous le déshabillions en silence. Sa bouche,
Pâle, s'ouvrait ; la mort noyait son oeil farouche ;
Ses bras pendants semblaient demander des appuis.
Il avait dans sa poche une toupie en buis.
On pouvait mettre un doigt dans les trous de ses plaies.
Avez-vous vu saigner la mûre dans les haies ?
Son crâne était ouvert comme un bois qui se fend." [...]

9:33 AM  

Post a Comment

<< Home